Santé

Nutella : Bon ou mauvais pour la santé ?

Ecrit par Mourad

L’origine du Nutella remonte à il y a plus de 65 ans. C’est en 1946, que Pietro Ferrero invente la pâte à tartiner. A cette époque il remplaça les fèves de cacao, qui étaient en pénurie par des noisettes.

En 1964, Ferrero sortit son premier pot de Nutella en Italie, et déclinera vite le produit pour le reste du monde. Depuis, cette pâte à tartiner devient un produit aimé des petits et des grands !

Son nom qui est masculin, est pourtant basé sur NUT (la noisette en anglais) et ELLA qui est le diminutif italien de genre féminin.

Il est le goûter préféré des enfants… et parfois des plus grands. Pourtant, selon l’Union européenne, le Nutella ne serait pas bon pour la santé, au motif qu’il est trop gras. En d’autres termes, la célèbre pâte à tartiner, composée de plus de 60% de sucre et d’huile de palme, ne correspond pas aux normes nutritionnelles souhaitées par l’Europe. Cette dernière souhaite mettre en place de nouvelles mesures destinées à lutter contre l’obésité qui touche, selon des études récentes, plus de 13,9% des Européens.

Alors es-que le Nutella est bon ou mauvais pour notre santé ? ça ce qu’on va voir dans cet article.

1. Les points forts (les bienfaits) :

nutella

D’un point de vue nutritionnel, le Nutella satisfait certains besoins : il apporte des minéraux (tels que le phosphore et le magnésium), il est riche en certaines vitamines (notamment la vitamine B12 et E ; 21% de nos besoins quotidiens en vitamine E sont couverts avec seulement 2 tartines de cette pâte chocolatée), en fer et en autres oligoéléments.

2 cuillères à soupe de Nutella satisfont 4% de vos besoins quotidiens en fer et 4% de vos besoins en calcium. Le fer aide votre corps à fabriquer des globules rouges et à protéger la santé de votre système immunitaire. Quant au calcium, en plus de soutenir la santé de vos dents et os, il régule votre tension artérielle également. Faire le plein de calcium peut aussi aider à réduire votre risque de congestion cérébrale et de cancer de l’intestin selon une étude réalisée par le Centre Médical de l’université du Maryland (Etats-Unis).

2 cuillères à soupe de Nutella tartinées sur du pain apportent 1 gramme de fibre. C’est 4% des 25 grammes de fibres alimentaires que chaque femme a besoin par jour, et 3% des 38 g de fibres que les hommes nécessitent quotidiennement. Les fibres aident entre autres à réduire votre cholestérolémie. Garder le taux de cholestérol à un niveau sain aide à abaisser vos risques de développer des problèmes cardiaques. Selon une étude publiée en 2011 dans la revue « European Journal of Clinical Nutrition », les patients qui mangeaient 30 g de noisettes tous les jours pendant 4 semaines ont pu baisser leur cholestérolémie.

Comme le chocolat, le Nutella est un anti-dépresseur, utile pour soulager les chagrins d’amour, les coups de blues et surtout pour évacuer le stress. Lors de vos mauvaises humeurs, 1 cuillère de cette pâte suffit pour retrouver votre sourire grâce au magnésium qu’il contient.

Aide les personnes qui sont trop maigres : pour augmenter sa ration calorique journalière dans l’objectif de prendre du poids d’une façon relativement saine (quand on a un IMC insuffisant), le Nutella aide bien (avec ses 541 kcal pour 100 grammes) tout en permettant de se faire plaisir.

Il contient de la noisette (sur 100 grammes de Nutella, il y a 13 grammes de noisette) qui est riche en vitamine E (antioxydant), riche en potassium et en manganèse, ainsi qu’en arginine (qui joue un rôle essentiel pour le bon fonctionnement du système immunitaire et dans la sécrétion des hormones).

2. les points faibles (les risques) : 

Une alimentation trop grasse et trop sucrée est déconseillée car elle favorise le surpoids, et augmente le risque de certaines maladies cardio-vasculaires. Or sur 100 grammes de Nutella, 31 grammes sont des lipides (et 28,4 g sur ces 31 g sont de mauvaises graisses saturées) et 55,1 grammes de sucre !

Il y a 541 calories dans 100 g de cette fameuse pâte à tartiner, ce qui correspond à 27% des besoins énergétiques journaliers pour une femme (si on prend en moyenne 2000 calories/ jour).
A titre de comparaison, 100 g de confiture n’apportent « que » 250 kcal, 100 g de banane 95 kcal, et 100 g de pizza surgelé 300 kcal.

La fameuse recette du Nutella change d’un pays à un autre. Cependant ses principales caractéristiques restent les mêmes. Il est riche en graisses et en sucre. Il contient plus 60% de sucre et d’huile de palme (17,3% dans la recette en vente en France), il renferme 13% de noisettes (« seulement » on a envie de dire), 7,4% de cacao en poudre, et 6,6% de lait écrémé en poudre.
Le sucre représente 56% du poids total (plus de la moitié !) de ce pot en verre. Ce sont des sucres rapides qui ne doivent normalement pas excéder les 10% de notre apport total en énergie quotidienne.

Rappelons aussi que les publicités de Nutella comparent souvent quelques tartines de cette pâte avec un verre de lait. Cependant, 100 g de Nutella apportent seulement 108 mg de calcium, ce qui correspond à peu près à la quantité de calcium contenue dans un verre de lait ou un yaourt, tout en étant 10 fois plus calorique !

1 cuillère à café de cette pâte à tartiner apporte 2 grammes d’acides gras saturés ce qui équivaut à 10 % des apports nutritionnels conseillés pour un adolescent. Consommé avec excès, le Nutella augmente le risque de surpoids mais aussi des maladies cardiovasculaires étant donné que celui-ci est riche en graisses (principalement de l’huile de palme).

L’huile de palme est considéré par les spécialistes comme néfaste pour la santé, elle remplace souvent les huiles hydrogénées car son coût est plus faible. D’où vient cette huile ?
Huile végétale et naturelle, l’huile de palme est issue d’un palmier appelé Elaesis quineensis. Elle augmente le taux de cholestérol dans le sang car elle est riche en acides gras saturés et donc accroît le risque de maladies cardio-vasculaires.

Faites attention car l’huile de palme se cache dans les biscuits, les viennoiseries du supermarché, dans le pain de mie et même dans les produits bio. Donc vérifiez bien les étiquettes nutritionnelles (souvent cette huile est cachée sous des noms tels que : graisse palmiste, stéarine de palme, oléïne de palme, etc.).

Le Nutella est très médiatique, mais malheureusement pas toujours pour ses bienfaits. On évoque des effets délétères sur la santé, en raison de sa richesse en sucres et graisses. Ceci n’est pas nouveau, mais en terme de nutrition-santé, ces produits de forte consommation devraient au contraire être de consommation occasionnelle.

A propos de l'auteur

Mourad

Mourad Bouras est un ingénieur en biotechnologie, photographe, infographe et blogueur. Fondateur de site web "Je m’intéresse.com", il aime partager sa passion de la technologie et de l'informatique, tout en s'intéressant au domaine de santé et bien être.

Laisser un commentaire